Clavecin

Le Clavecin est un instrument de musique à cordes pincées, muni de un, deux ou trois claviers.

Il apparaît au début du XVIème siècle et existe sous trois formes : le virginal : boîte légère, plate et allongée, que l’on pose sur une table pour jouer ; l’épinette, qui présente déjà une forme en « aile » et repose sur trois pieds ; enfin, le clavecin proprement dit, plus lourd et doté de un ou plusieurs claviers. Les cordes du clavecin sont pincées au moyen de plumes d’oie ou d’un plectre de cuivre qui agit par l’intermédiaire d’un sautereau.

Tout d’abord simple remplaçant du luth comme instrument d’accompagnement du chant, le clavecin prend une importance croissante dans la musique, du XVIème au XVIIIème siècle. Scarlatti, Rameau, Couperin, Chambonnières et Bach, entre autres, composent une œuvre abondante pour le clavecin. À la fin du 18ème siècle, le clavecin est abandonné au profit du pianoforte. Il réapparaît au XXème siècle, grâce aux compositions que Falla et Poulenc écrivent pour cet instrument, à la renaissance duquel a fortement contribué la claveciniste Wanda Landowska et que ne négligent pas les compositeurs contemporains (Ohana, Ligeti,…)

Dès ses débuts, le clavecin se prête admirablement aux décors peints parce qu’il offre les larges surfaces de ses éclisses et de son couvercle. Chaque partie est ornementée, plus ou moins richement selon les époques et les pays. Objets de divertissement, les instruments sont regardés autant qu’écoutés. Ils sont un élément du mobilier qui agrémente les salons de la noblesse, suivant le style en vogue.

Références Musicales

Enseignants

  • Olivier METAY

Inscriptions

Téléchargez les fiches d’inscriptions ainsi que nos tarifs dans la rubrique Informations…